AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Chaises du Mouvement Pour la France

Aller en bas 
AuteurMessage
SEbTrIP
AdMiN


Masculin
Nombre de messages : 886
Age : 39
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Chaises du Mouvement Pour la France   Lun 19 Fév 2007 - 6:53

Le Mouvement pour la France est un parti politique français de droite (extrème droite pour ses détracteurs), d'inspiration souverainiste et gaulliste, présent sur tout le territoire français.

Fondation: 20 novembre 1994

Stand des Brochures


Site officiel du parti: http://www.pourlafrance.fr/

Porte parole: Philippe de Villiers: http://p2v2007.blogspirit.com/

Idéologie: Droite, Conservatisme, Souverainisme, Patriotisme

Affiliation européenne: Indépendance/Démocratie

Couleurs: bleu

4bis, Villa Mont Tonerre
75015 Paris

_________________
C'est quand la colère s'ennuit que nous sommes au paradis...


Dernière édition par le Dim 25 Mar 2007 - 5:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manolibro.editboard.com
SEbTrIP
AdMiN


Masculin
Nombre de messages : 886
Age : 39
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Programme des élections 2007   Jeu 22 Fév 2007 - 21:16


_________________
C'est quand la colère s'ennuit que nous sommes au paradis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manolibro.editboard.com
SEbTrIP
AdMiN


Masculin
Nombre de messages : 886
Age : 39
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Re: Chaises du Mouvement Pour la France   Dim 25 Mar 2007 - 5:50

Historique source:wikipédia

Issu du mouvement "Combat pour les valeurs", il est créé le 20 novembre 1994 à la Maison de la Chimie à Paris. Il fait suite à la liste « Majorité pour l'Autre Europe » des élections européennes, qui avait obtenu 12,23 % des voix.

Philippe de Villiers se présente alors aux élections présidentielles de 1995, mais sans parvenir à transformer le MPF en un parti national solidement structuré. Il obtient moins de 5 % des voix.

Aux législatives de 1997, le MPF fait liste commune avec le CNIP sous l'étiquette LDI (La Droite Indépendante) mais n'obtient pas de députés autres que Philippe de Villiers.

En juin 1999, la liste du RPF-IE, où Philippe de Villiers figure en deuxième position derrière Charles Pasqua, est la première de droite, devant ce qui est encore le RPR. Le MPF fusionne avec le mouvement de Charles Pasqua (demain la France) et devient le RPF. Un an plus tard, Philippe de Villiers quitte le RPF et recrée le MPF en dénonçant la gestion opaque du RPF par Charles Pasqua, qui cherche à imposer ses proches collaborateurs.

Le parti est mené par Philippe de Villiers et animé par Guillaume Peltier[réf. nécessaire], secrétaire général issu du Front National, qu'il a quitté à la faveur de la scission mégretiste.

En 2001 sont créés les Jeunes pour la France, structure jeune du MPF.

En juin 2004, il a remporté trois sièges au Parlement européen, ceux de Philippe de Villiers, également président du conseil général de Vendée, de Paul-Marie Coûteaux et de Patrick Louis.

À l'Assemblée nationale, il dispose de Véronique Besse (élue de Vendée). Au Sénat, de Bruno Retailleau, vice-président du même conseil général, de Philippe Darniche, également du même conseil général et enfin du seul non-Vendéen, Bernard Seillier, sénateur-maire de Sévérac-le-Château et conseiller général de l'Aveyron.

_________________
C'est quand la colère s'ennuit que nous sommes au paradis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manolibro.editboard.com
SEbTrIP
AdMiN


Masculin
Nombre de messages : 886
Age : 39
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Re: Chaises du Mouvement Pour la France   Dim 25 Mar 2007 - 5:53

Propositions politiques source:wikipédia

"Immigration zéro" associée à une politique de co-développement
Expulsion systématique des clandestins
Rétablissement de la double peine, abolie par Nicolas Sarkozy
Suppression du CFCM (Conseil français du culte musulman)
Imposer un moratoire sur la construction des mosquées.
Etablissement d'une "charte républicaine" pour la construction des mosquées et des écoles coraniques (refus de la polygamie en France, affirmation de l'égalité hommes-femmes, reconnaissance de la laicité française, interdiction des financements étrangers).
Interdiction du port du voile islamique dans les lieux publics.
Arrêt du monopole des syndicats
Au niveau de l'éducation, la transmission à chaque jeune des savoirs fondamentaux, suppression des IUFM en les remplaçants par des instituts plus exigeants.
La fin du collège unique et de la carte scolaire
Mise en place d'une heure hebdomadaire d'éducation patriotique dans les écoles.
Faire flotter le drapeau tricolore dans toutes les cours de récréation.
Interdiction du mariage homosexuel gravée dans la Constitution, en reconnaissant le caractère imprescriptible du mariage hétérosexuel.
Garantir le respect de la vie de son origine à son terme
Un salaire parental de 1000 euros pour les familles francaises de plus de trois enfants
Réferendum sur la peine de mort
Baisse des charges de 50% sur les PME-PMI permettant la création de près d'1 million d'emplois en 1 an ( selon l'INSEE )
Suppression des 35h, de l'ISF et des droits de succession. Baisse de l'impot sur le revenu associée à une baisse des dépenses publiques.
Libération de l'âge de la retraite
Etablissement de la TVA sociale pour "favoriser le travail français".
Transformer le RMI en "Revenu minimum de Travail" (travaux d'intérêt général nécessaires pour obtenir les indemnités chômage)
Instaurer un service civique obligatoire
Arrêt des négociations d'entrée de la Turquie en Europe
Refus d'une quelconque Constitution Européenne
Défense européenne non centralisée
Rétablissement des barrieres douanières fluctuantes aux frontières de l'UE.
Elargissement de la pratique du réferendum.

_________________
C'est quand la colère s'ennuit que nous sommes au paradis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manolibro.editboard.com
SEbTrIP
AdMiN


Masculin
Nombre de messages : 886
Age : 39
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Re: Chaises du Mouvement Pour la France   Dim 25 Mar 2007 - 6:06

ELECTIONS 2007:

Candidat: Philippe de Villiers, 58 ans, 2ème candidatures: 1995 (4,74%).

Origines familiales: Issu d'une famille normande anoblie par lettres patentes en 1595, Philippe de Villiers est marié et père de sept enfants.

L'un de ses ancêtres directs, Léonor Le Jolis de Villiers, fut maire de Saint-Lô, puis député (conservateur) de la Manche sous la Restauration. Son père, Jacques de Villiers (1913-2000) est le fils de Louis Le Jolis de Villiers, capitaine « mort pour la France » le 10 septembre 1914. Il est né en Lorraine et il y est élevé par la famille de sa mère (les Saintignon) dans laquelle il est officiellement adopté. Lui-même militaire, il sert notamment au 151e régiment d'infanterie sous le commandement de Jean de Lattre de Tassigny, alors colonel de cette unité. Installé en Vendée après son mariage, Jacques de Villiers devient maire de Boulogne de 1947 à 1983 à la suite de plusieurs membres de la famille de son épouse. Il est également conseiller général des Essarts, vice-président du conseil général de la Vendée de 1973 à 1987, et conseiller régional des Pays de la Loire jusqu'en mars 1992. Il guide les premiers pas de son fils en politique.

L’ADIMAD (Association pour la défense des intérêts moraux et matériels des anciens détenus et exilés politiques de l'Algérie française), qui maintient le souvenir de l'OAS, revendique Jacques de Villiers parmi ses « camarades » disparus. Jacques de Villiers fut en effet impliqué en 1962 dans le réseau OAS-Ouest dirigé par Horace Savelli.

En novembre 2006, la presse révèle que l'aîné des fils de Philippe de Villiers (Guillaume, âgé de 29 ans) a été mis en examen pour faits de viols qui auraient été commis une quinzaine d'années auparavant sur son frère cadet, Laurent, plus jeune de sept années.

Études et carrière professionnelle: Philippe de Villiers en 2006.Après des études au collège Saint-Joseph de Fontenay-le-Comte, Philippe de Villiers obtient une maîtrise de droit public (obtenue à Nantes en 1971) et le diplôme de l'Institut d'études politiques de Paris. Élève de l'ENA de 1976 à 1978 (promotion Pierre Mendès-France), il intègre le corps préfectoral à la sortie de l'école en étant nommé directeur de cabinet du préfet de la Charente-Maritime. Entre-temps, il aurait été brièvement proche de la Nouvelle Action royaliste, branche dissidente de la Restauration nationale.

Sous-préfet de Vendôme (Loir-et-Cher), il demande une mise en disponibilité au lendemain de la victoire de François Mitterrand aux élections présidentielles de mai 1981, pour ne pas servir un pouvoir de gauche avec lequel il se dit en profond désaccord. Il devient alors délégué général de la Chambre régionale de commerce et d'industrie des Pays de la Loire.

En novembre 1981, tirant profit de la décision de François Mitterrand d'autoriser les radios libres, il crée aux Herbiers la station Alouette FM, avant d'en laisser la présidence à son frère Bertrand. En 1982, il fonde Alouette Hebdo. Puis, en 1984-1985, il démissionne de l'administration après avoir créé en 1983 une école privée de communication, Sciences Com', initialement fondée sous l'appellation de Fondation pour les arts et les sciences de la communication.

Il est le créateur en 1977 du spectacle du Puy du Fou, sur le site du château du même nom, que le conseil général de la Vendée achète au prix du terrain (800 000 francs pour 30 hectares). Il y met en scène une « cinescénie », qui devient rapidement le plus grand spectacle son et lumière en France. Tous les vendredis et samedis soir d'été, des bénévoles retracent l'histoire de la Vendée et du château du Puy du Fou. On y voit notamment des scènes du conflit vendéen lors de la Révolution française. Le spectacle est un succès populaire. Il accueille 1 million de spectateurs par an, et il s'est doublé depuis 1989 d'un parc d'attractions (« Le Grand Parc ») doté de nouveautés chaque année. Celle de 2006 est un grand théâtre équestre (3000 places assises) où se déroulera un spectacle de cape et d'épée intitulé « Mousquetaire de Richelieu ». Le succès du Puy du Fou lui vaudra d'apparaître dans l'émission de télévision de vulgarisation économique Vive la crise !, en février 1984, aux côtés de l'acteur Yves Montand et de l'ancien commissaire au plan Michel Albert, comme un exemple de réponse à la crise économique par l'esprit d'entreprise.

Carrière politique: Philippe de Villiers adhère au Parti républicain en 1985. En 1988, il est nommé « délégué national, chargé des milieux culturels et des relations avec la jeunesse » de l'UDF. Il crée son propre mouvement en 1991, Combat pour les valeurs, quitte l'UDF en 1994, et fonde alors le MPF, - Mouvement pour la France -, parti politique de droite souverainiste.

Son évolution conduit Philippe de Villiers à se revendiquer aujourd'hui comme étant en dehors du système politique qu'il nomme, à l'instar de Jean-Marie Le Pen, le « système UMPS ». Cette position lui est toutefois vigoureusement contestée par le Front national, qui ne cesse de pointer la constance des alliances politiques du MPF avec le parti chiraquien, l'UMP, et avec l'UDF, au niveau des collectivités locales et régionales.

Sur le plan des idées politiques, Philippe de Villiers se situe dans la ligne d'un catholicisme traditionnel. Il a défendu l'inscription de la référence à l'héritage chrétien dans le projet de constitution européenne. Il dénonce aujourd'hui ce qu'il appelle l'islamisation de la société française et le communautarisme lors de son discours de déclaration de candidature pour l'Élysée, le 11 septembre 2005. Il a par ailleurs investi comme n°2 du MPF Guillaume Peltier, ancien directeur national du Front national de la jeunesse (FNJ) et ancien militant du Mouvement national républicain (MNR), passé au MPF dès 2001.

Mandats électifs:
Conseil général de la Vendée :
06/07/1987 - 02/10/1988 : conseiller général
03/10/1988 - 27/03/1994 : président du conseil général
28/03/1994 - 22/03/1998 : président du conseil général
27/03/1998 - 18/03/2001 : président du conseil général
depuis mars 2001 : président du conseil général
Député à l'Assemblée nationale :
02/06/1987 - 14/05/1988 : député UDF de la Vendée
06/06/1988 - 01/04/1993 : député UDF de la Vendée
02/04/1993 - 24/10/1994 : député UDF de la Vendée
01/06/1997 - 18/06/2002 : député non-inscrit de la Vendée
09/06/2002 - 20/07/2004 : député non-inscrit de la 4e circonscription de la Vendée (doit renoncer à son siège pour cumul de mandats)
Député au Parlement européen :
19/07/1994 - 16/06/1997 : député européen (démission)
20/07/1999 - 16/12/1999 : député européen (démission)
depuis juin 2004 : député européen
Fonctions gouvernementales
20/03/1986 - 26/06/1987 : secrétaire d'État auprès de François Léotard, ministre de la Culture et de la Communication au sein du Gouvernement Jacques Chirac (2)

Parrainages reçu ou annoncé: 530

_________________
C'est quand la colère s'ennuit que nous sommes au paradis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manolibro.editboard.com
SEbTrIP
AdMiN


Masculin
Nombre de messages : 886
Age : 39
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Re: Chaises du Mouvement Pour la France   Ven 20 Avr 2007 - 19:16

Spot de campagne officiel pour les élections présidentielles d'avril et mai 2007:


_________________
C'est quand la colère s'ennuit que nous sommes au paradis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manolibro.editboard.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chaises du Mouvement Pour la France   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chaises du Mouvement Pour la France
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Belles montres] Pita ou les fiches bricolages du professeur Choron.
» Le coup de griffes du soir - IWC Aquatimer
» Qui à copié qui ? (Seiko/Patek)
» Vitesse d'obturation pour figer le mouvement
» Quelle vitesse pour figer un mouvement ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: BOULEVARD DES iDéES - OUVERT à TOUS :: PLACE DE L'ACTU - Ad libitUM :: POLITIQUE - Assemblée des ManoLibriens-
Sauter vers: